5/5 - (4 votes)

Revisité sous le terme de « slow cooking », l’art ancestral de la cuisson lente revient en force dans nos cuisines modernes. Ce mode de préparation culinaire, qui consiste à faire mijoter longuement les aliments à basse température, séduit par son côté pratique mais aussi pour la qualité gustative exceptionnelle qu’il offre aux plats. Alors, comment maîtriser cet art culinaire raffiné ? Suivez le guide et devenez un pro du slow cooking grâce à nos précieux trucs et astuces.

Maîtriser les bases du slow cooking : le guide pour démarrer

Comprendre le principe du slow cooking

Le « slow cooking », comme son nom l’indique, implique une cuisson lente et douce des aliments. Elle se fait généralement à une température basse pendant plusieurs heures. Cette méthode permet d’obtenir des aliments tendres, savoureux tout en préservant leurs nutriments.

Choisir le bon matériel

L’outil indispensable pour pratiquer le slow cooking est bien entendu la mijoteuse. Cet appareil électroménager est idéal pour une cuisson longue durée sans surveillance constante. Il existe différents modèles sur le marché avec diverses capacités allant de 1, 5 L à plus de 7 L.

  • Crock-pot Mijoteuse numérique avec cocotte compatible four, 7,5 l (10 personnes ou plus), Compatible lave-vaisselle, Acier inoxydable [CSC063X]
  • Russell Hobbs Mijoteur Electrique [Programmable] Compact Home ( 2 L, Cuve en ceramique amovible, 3 Températures réglables, Maintien au chaud, Poignées thermo-isolées, Pieds antidérapants) 25570-56
  • Crock Pot mijoteuse électrique - 3,5L (2-3 personnes) - Fonction maintien au chaud - Récipient amovible - Rouge [SCV400RD]

Premiers pas avec la mijoteuse

Faire ses premiers pas avec la mijoteuse requiert quelques connaissances de base. L’idée est de ne pas remplir la mijoteuse à plus de deux tiers pour éviter les débordements. Par ailleurs, il faut généralement ajouter une source de liquide comme du bouillon ou de l’eau à vos préparations.

La maîtrise des bases du slow cooking vous ouvre les portes d’une cuisine savoureuse et pratique. Mais comment optimiser son utilisation au quotidien ? Nous allons voir cela dans le point suivant.

Astuces pratiques pour cuisiner à la mijoteuse

Astuces pratiques pour cuisiner à la mijoteuse

Planification des repas

Pour faciliter la cuisine au quotidien, il est recommandé d’adopter une organisation rigoureuse. Préparez un menu pour chaque semaine et établissez une liste de courses correspondante. Cette méthode permet d’éviter le gaspillage alimentaire et garantit des repas équilibrés tout en maîtrisant le budget.

Saisir les aliments avant la cuisson

Saisir les aliments avant de les placer dans votre mijoteuse permet d’enrichir leur saveur. Un passage rapide à la poêle donne aux viandes un aspect doré et appétissant et développe leurs arômes.

Cuisiner en grande quantité

Le concept du « Batch Cooking », qui consiste à préparer plusieurs repas en une seule fois, s’accorde parfaitement avec le slow cooking. Il suffit ensuite de réchauffer vos plats au moment voulu. Non seulement vous gagnez du temps, mais vous vous assurez également de manger équilibré toute la semaine.

  • Je batch cook toute l'année
  • Je batch cook light toute l'année
  • C'est décidé je batch cook mes petits déj' et goûters: Je prépare le week-end mes encas pour toute la semaine
Une fois ces astuces en poche, l’art de cuisiner à la mijoteuse n’aura plus de secret pour vous. Mais attention, le slow cooking ne se résume pas à placer des aliments dans une mijoteuse et attendre. L’assaisonnement et le dosage sont des éléments clés d’un plat réussi.

L’art d’assaisonner et de proportionner les aliments en slow cooking

L'art d'assaisonner et de proportionner les aliments en slow cooking

Le choix des épices et assaisonnements

Optez pour des épices et assaisonnements frais en privilégiant les produits bio ou de terroir. Ils apporteront une saveur incomparable à vos préparations et rehausseront délicatement le goût des aliments sans les masquer.

Doser correctement les ingrédients

Bien doser les ingrédients est crucial en slow cooking. En effet, trop de liquide peut diluer les saveurs tandis qu’une quantité insuffisante peut entraîner un dessèchement de vos plats.

Bien maîtriser l’assaisonnement et le dosage confère aux plats une dimension gustative exceptionnelle. C’est ainsi que l’on touche du doigt l’esprit même du slow food, cette philosophie qui redonne à la cuisine son vrai sens.

Slow food : redécouvrir le plaisir d’une cuisson consciente

Le slow food, une cuisine consciente et respectueuse

Le slow food, c’est avant tout une volonté de cuisiner en pleine conscience, en prenant le temps de choisir ses aliments, de les préparer et de les cuire lentement pour en extraire tous les arômes. C’est aussi une manière de se reconnecter à la nature en privilégiant des produits locaux, biologiques et de saison.

Du slow cooking au slow living

Au-delà du simple acte culinaire, le slow cooking est une invitation à ralentir le rythme effréné du quotidien. Il s’inscrit parfaitement dans l’art du « slow living », cet art de vivre qui prône le retour aux choses simples et authentiques.

Parce qu’il n’est pas seulement question de prendre son temps pour cuisiner mais aussi d’apprécier chaque moment passé à table autour d’un bon repas, le slow cooking nous offre une véritable leçon de vie.

A travers ces quelques conseils et astuces, nous avons exploré l’art du slow cooking : comprendre son principe, choisir le bon matériel, planifier ses repas, bien doser et assaisonner ses ingrédients, adopter la philosophie du slow food… Autant d’étapes qui vous permettront de redécouvrir le plaisir d’une cuisine consciente, savoureuse et équilibrée.