5/5 - (5 votes)

Le kale, ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant, ce légume fait de plus en plus parler de lui. Anciennement boudé par nos papilles, ce chou frisé aux multiples vertus nutritionnelles revient sur le devant de la scène.

Découverte du kale : un légume en vogue

Découverte du kale : un légume en vogue

L’histoire du kale

Connu depuis l’antiquité, le kale a longtemps été négligé au profit d’autres légumes. Ce n’est qu’à partir des années 2010 que celui-ci reprend sa place dans nos assiettes grâce à sa popularisation par les célébrités et les influenceurs fitness.

Ce légume robuste et versatile trouve ses origines dans la Méditerranée avant d’être cultivé à travers l’Europe et l’Amérique du Nord.

En France, on le surnomme « chou frisé » ou « chou plume ». Son nom anglo-saxon « kale » lui vient du nord de l’Europe où il est très consommé durant l’hiver.

Le succès grandissant du kale

La demande en kale connaît une croissance exponentielle depuis quelques années. Les consommateurs sont séduits par ses atouts santé mais aussi par sa facilité de préparation qui permet de varier les plaisirs culinaires.

Pour preuve, les ventes ont quadruplé entre 2012 et 2017 selon le magazine spécialisé The Grocer. Le succès ne semble pas près de s’essoufler avec une gamme toujours plus large proposée en magasins.

Passons maintenant aux nombreuses qualités nutritionnelles de ce légume.

Les atouts nutritionnels du chou frisé

Une mine de nutriments

Riche en vitamines (A, k, c), le kale est aussi une bonne source de minéraux comme le calcium et le fer. Il contient également des antioxydants bénéfiques pour la santé.

Sa forte teneur en fibres fait du kale un allié précieux pour la digestion. De plus, avec seulement 50 calories pour 100 grammes, il se glisse facilement dans tous les régimes alimentaires.

Nutrition (pour 100g) Kale cru Kale cuit
Calories 50 kcal 36 kcal
Fibres alimentaires 4. 1 g 2 g
Vitamine A 15 376 IU 17 709 IU
Vitamine K 817. 9 µg /p, la vitamine responsable d’une bonne coagulation sanguine.

L’importance d’une consommation régulière

Consommer du kale de façon régulière peut avoir un impact positif sur la santé. De nombreuses études évoquent ses bénéfices dans la prévention des maladies cardiovasculaires et certains cancers.

Ce légume est également recommandé pour les personnes atteintes de diabète grâce à son faible indice glycémique.

[p>Sa richesse en vitamine K le rend particulièrement intéressant pour la santé osseuse. En effet, cette vitamine joue un rôle clé dans l’absorption du calcium par l’organisme. Maintenant que vous connaissez toutes les valeurs nutritionnelles de ce super aliment, voyons comment l’intégrer dans notre cuisine quotidienne.

Le kale dans la cuisine : des recettes simples et saines

Le kale dans la cuisine : des recettes simples et saines

Préparation et cuisson du kale

Pour profiter au maximum des bienfaits du kale, il est conseillé de le consommer cru ou légèrement cuit. Cela permet de préserver ses nutriments essentiels.

Il suffit de retirer le centre dur des feuilles avant de les rincer soigneusement. Le kale peut ensuite être haché finement pour faciliter sa digestion.

Côté cuisson, une simple poêlée avec un peu d’huile d’olive suffit à révéler ses saveurs. Pour une version plus gourmande, n’hésitez pas à ajouter quelques gousses d’ail et un filet de jus de citron.

Des idées recettes avec le kale

Le kale se prête à de nombreuses préparations culinaires. Il peut être dégusté en salade, dans des smoothies, des soupes ou encore des quiches.

Dans sa version cuite, le kale s’associe à merveille avec les plats mijotés, les ragoûts ou encore les lasagnes végétariennes.

Enfin, pour une touche d’originalité, vous pouvez réaliser des chips de kale au four. C’est une excellente alternative aux snacks industriels souvent trop gras et trop salés.

  • Recettes santé au chou kale
  • Cristaux de Kala Namak Bembo 300 g - Connu Sous le Nom de Sel Noir Indien - Condiment Utilisé dans de Nombreuses Recettes Célèbres - Goût Typique d'œuf à la Coque - Disponible en Poudre et en Cristaux
  • Cuisine détox 120 recettes pour décoller du canapé

Et si on cultivait notre propre kale ?

Comment cultiver son propre kale ?

Comment cultiver son propre kale ?

Conseils de plantation et d’entretien

Cultiver du kale est assez facile même pour les jardiniers débutants. Ce légume résistant pousse aussi bien en pleine terre qu’en pot sur un balcon.

Il apprécie les sols riches en humus et bien drainés. Le semi s’effectue entre mai et juillet pour une récolte qui s’étale de septembre à mars.

Son entretien se limite à un arrosage régulier et quelques apports de compost pendant la saison de croissance.

Bénéfices et satisfaction de cultiver son propre kale

Cultiver son propre kale présente plusieurs avantages. D’une part, cela permet de contrôler la qualité du produit final sans pesticides ni engrais chimiques.

D’autre part, le fait de pouvoir récolter son propre légume apporte une grande satisfaction et contribue à un mode de vie plus durable.

Enfin, le kale est une plante décorative avec ses grandes feuilles vertes frisées. Il ajoute une touche de verdure à votre jardin ou votre balcon.

  • Batlle Chou Kale
  • Sachet de graines de Chou frisé vert demi nain (Chou Kale) - 3 g - légume feuille - LES GRAINES BOCQUET
  • Vilmorin - Sachet graines Chou Frisé (KALE) Westlandse Winter BIO - Brassica oleracea var. sabellica

Le kale n’est pas seulement un super aliment, il est aussi le symbole d’une nouvelle tendance alimentaire.

Le kale, symbole d’une alimentation plus saine

La tendance du « manger sain »

Consommer du kale s’inscrit dans la tendance actuelle du « manger sain ». Les consommateurs sont de plus en plus soucieux de ce qu’ils mettent dans leur assiette et privilégient les aliments nutritifs et naturels.

Ce légume répond parfaitement à ces attentes avec ses nombreux bienfaits pour la santé. De plus, sa culture respectueuse de l’environnement renforce son image de produit sain.

Dans cette optique, nombreuses sont les marques qui proposent désormais des produits dérivés du kale comme des chips, des jus ou des compléments alimentaires.

L’essor des super-aliments

Le succès du kale illustre également l’engouement pour les super-aliments. Ces aliments riches en nutriments offrent une solution efficace pour compléter notre alimentation parfois déséquilibrée.

Avec le rythme effréné de notre société moderne, il est essentiel de privilégier des aliments qui nous apportent le maximum de nutriments en un minimum de calories.

Le kale est non seulement bon pour notre santé mais aussi pour celle de notre planète. En effet, sa culture engendre peu d’émissions de gaz à effet de serre comparé à d’autres cultures plus intensives.

Si le kale est un atout pour notre santé, qu’en est-il de son impact sur l’environnement ?

Impact environnemental de la culture du chou frisé

L’empreinte carbone du kale

La culture du kale génère une empreinte carbone relativement faible. Ce légume robuste résiste bien aux maladies et aux parasites, ce qui limite l’utilisation de pesticides.

De plus, le kale peut être cultivé localement tout au long de l’année. Cela évite les coûts environnementaux liés au transport et à l’importation.

Dans une perspective d’agriculture durable, il convient cependant de varier sa consommation afin d’éviter une monoculture intensive pouvant appauvrir les sols.

Cultiver son propre kale : un geste éco-responsable

Cultiver son propre kale est un acte éco-responsable. Cela permet non seulement de réduire ses déchets en limitant les emballages plastiques mais aussi d’économiser l’eau souvent gaspillée dans la production industrielle.

Au jardin ou sur son balcon, chaque pied de kale contribue à absorber le CO2 présent dans l’atmosphère et favorise la biodiversité en attirant les insectes pollinisateurs.

Pour aller plus loin, pourquoi ne pas envisager un compost maison ? Les feuilles de kale sont idéales pour enrichir naturellement votre compost et nourrir vos plantes.

Au fil de cet article, nous avons découvert le kale sous toutes ses facettes. Ce légume ancien renoue avec le succès grâce à son profil nutritionnel exceptionnel et sa facilité d’intégration dans nos assiettes. En le cultivant soi-même, on adopte également une attitude éco-responsable tout en profitant des bienfaits pour la santé de ce super-aliment. Le kale s’inscrit ainsi pleinement dans la tendance du « manger sain » et contribue à l’émergence d’une alimentation plus respectueuse de notre santé et de celle de notre planète.